Que feriez-vous si …


Que feriez-vous si … vous n’aviez plus à craindre pour votre survie et celle de votre famille ? Que feriez-vous si … vous, comme vos proches et chaque citoyen, pouviez compter sur un revenu suffisant pour garantir votre existence, quoi qu’il arrive, tout au long de votre vie ?

Un récent sondage en Allemagne pointe l’ironie de cette question : parmi les personnes interrogées :
  • 60% disent qu’elles ne changeraient rien à leur mode de vie si elles touchaient le revenu de vie ;
  • 30% travailleraient moins, ou feraient autre chose ; et
  • 10% répondent : « D’abord dormir, ensuite on verra. »
En revanche, 80% se disent persuadées que les autres n’en foutront plus une rame.

Et vous ? Que feriez-vous ?

Dites-le en laissant un commentaire ci-dessous. Débridons nos imaginations, cela pourra nous aider à tous réfléchir et à faire avancer le projet du revenu de vie, merci!


Cet article a été publié dans Sondage. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

41 commentaires

  1. Le 2011/05/10 à 2011-05-10T18:12:47+00:000000004731201105 | Permalien
    Je construirai, en équipe, des projets centrés sur l'humain et la dignité de tous
  2. Renaud Brigitte
    Le 2011/04/15 à 2011-04-15T09:48:39+00:000000003930201104 | Permalien
    Erreur sur mon adresse mail dans "l'envoi précédent" bien à vous et bravo
  3. Renaud Brigitte
    Le 2011/04/15 à 2011-04-15T09:43:21+00:000000002130201104 | Permalien
    Je suis à l'heure actuelle une "travailleuse pauvre" . J'ai un métier: Professeure de chant et un deuxième job pour survivre qui est secrétaire dans une association. Si un revenu d'existence se mettait en place, je continuerai à travailler, et à faire mon métier qui est d'enseigner la voix, le souffle pour le chant professionnel et autres expressions orales ou encore le bien être que la maîtrise du souffle et de soi met en place. Si je pouvais "ne pas me préoccuper de me procurer le minimum pour continuer à travailler pour me procurer ce minimum" je ferais en sorte de transmettre le plaisir de chanter avec les autres ou avec ses enfants... je créerais une chorale !!! Je donnerai des cours de chant, de souffle et d'utilisation de soi... Et... davantage de personnes pourrait apprendre car mes cours seraient moins chers, voire gratuit pour les plus pauvres. Je ferais du soutien scolaire car j'ai un talent pour transmettre certaine choses comme l'oralité dans les langues vivantes (que l'on apprend sans parler ou presque dans notre système scolaire français). Si le revenu de vie décente était une réalité, je prendrais plus de temps pour bien me nourrir (ce que je fais déjà mais cela allonge la journée de labeur d'une heure au minimum... et l'on s'épuise...) Je prendrai soin de ma santé et de celle des miens. Je continuerai à apprendre des choses pratiques (notamment technologies nouvelles pour ne pas devenir une vieille sotte qui reste coincée dans son 20ème siècle !!!) et je continuerai aussi à me CULTIVER comme on cultive une terre, ou un sol, car je crois que l'ignorance, qui humilie ou exclu est le ferment du ressentiment du sentiment de ne pas appartenir à la communauté sociale ou humaine et génère de la violence, de la colère, voire de la haine. Bref si j'avais un revenu d'existence garanti, je coûterais moins cher à ma société (santé, aides diverses, vie quotidienne où j'économise sur tout et dans laquelle par conséquent j'ai une piètre participation à la vie économique) Je pourrais être utile à ma société en redonnant confiance à ceux qui la perdent, parvenir à chanter seul ou avec les autres c'est redevenir beau, c'est se rejoindre soi même, par la voix (SPÉCIFICITÉ HUMAINE) Je pourrais même redonner à ma société non seulement de l'argent mais des services, notamment aux anciens seuls, je serais plus tranquille et disponible envers mes concitoyens, mes voisins... et celà permettrai à ma socièté de ne pas avoir ces "nouveaux métiers" d'assistance aux personnes qui me semblent un des signes du "délitemment" et de l'absurde social, ou les enfants s'exilenT pour bosser, ou passe le temps de vie en esclavage salarié (OUI je vais jusque LÀ), et où d'autres sont (mal) payés pour s'occuper de leur proches agés... Avec un garantie de vie décente et digne, j'aurais plus confiance dans l'avenir et pour tous ceux qui n'ont aucune famille, et aucun soutien financier pour se lancer avec élan dans la vie. En ce qui me concerne je me sentirais moins séparée d'une partie de ma société comme les classes sociales riches et très riches, dans lesquelles la plupart du temps l'individu est toujours soutenu de la naissance à la mort. Et... "nous" et les divers baromètres qui mesurent la santé physique et "mentale" ou "morale" des citoyens expriment assez objectivement que les individus qui sont soutenus et qui n'ont pas peur de crever dans la rue un jour...sont des individus en meilleure santé, plus calmes et productifs. Dans notre logique économique (perverse) ils sont aussi sont aussi tellement plus ignorants souvent des besoins de base de l'humain, les leurs, toujours satisfaits, ne les préoccupent pas, et ce n'est pas approprié à de bons équilibre sociétaux !!! Bon si j'avais un revenu d'existence garanti... je ferai encore plus de choses et je participerais encore davantage à ma société et je ne parle pas que de mon pays, je parle de la société humaine... Si il y avait un revenu d'existence... NOUS serions... allez n'ayons pas peur des mots, plus heureux, moins aliénés et plus humains. Et je ne prendrais pas toute la place sur ce forum pour raconter mes convictions qui sont je suis certaine partagées par maint citoyens, qui ont moins que moi les moyens de le dire. Voilà...
  4. BASYN Guy
    Le 2011/04/11 à 2011-04-11T09:30:13+00:000000001330201104 | Permalien
    Je suis pour à 100% . Par contre organiser en même temps un service civil de 9 à 12 mois pour tous les citoyens du pays ou pour les nouveaux arrivants qui désireraient le devenir et avant de pouvoir en bénéficier. Important aussi de former les jeunes à devenir plus autonomes et pouvoir produire son alimentation et mieux prendre en charge sa santé.
  5. Le 2011/04/03 à 2011-04-03T18:59:30+00:000000003030201104 | Permalien
    Je continuerais mes activités actuelles en consacrant toutefois plus de temps à agir pour la concrétisation de mes idéaux philanthropiques, Galdar
  6. curtenaz
    Le 2011/04/03 à 2011-04-03T12:41:04+00:000000000430201104 | Permalien
    Je prendrais ma retraite d'enseignante et je partagerais mon temps entre l'écriture, la famille, le potager et les activités associatives locales, comme la mise en place d'une initiative de Transition dans mon secteur (le Marais breton) par exemple... je pense que ce serait aussi utile sinon plus que ce que je fais actuellement. J'essayerais de tendre vers l'autonomie alimentaire en m'intéressant aux techniques de séchage et cuiseur solaire, je fabriquerais un lave-linge à pédale avec de la récupe et des potes bricoleurs... j'irais aux manifs anti-nucléaires et s'il n'y en a pas, je les organiserais !
  7. Anne V
    Le 2011/03/28 à 2011-03-28T17:59:06+00:000000000631201103 | Permalien
    avec un revenu d'existence, j'arrêterais de penser et de dire "il faut", j'arrêterais de penser que les choix ne sont pas atteignables pour se réaliser, je pourrais enfin ressentir la joie de faire ce que j'aime avec ceux et celles qui comme moi seront libérés des pressions multiples qui nous font vivre en sursis, sentir qu'on doit "gagner" sa vie, mériter sa place dans un monde inhumain.... j'irais vers celles et ceux qui voudront partager les moments et les envies communes sur le plan de la créativité, de la recherche, de la santé, des expressions artistiques : j'oserais plus et je m'aimerais plus de fait! j'aurais la tête légère avant tout !!!
  8. MALAGANNE
    Le 2011/03/24 à 2011-03-24T21:28:22+00:000000002231201103 | Permalien
    Cela me permettrait d'exprimer ma créativité, de partager mes connaissances, sans nécessairement avoir besoin d'un retour financier, ( écoles, personnes âgées, personnes en difficulté...), de m'engager d'avantage dans des milieux associatifs, de m'inscrire à des activités régulières... Car, pour l'instant, à la recherche d'un emploi partiel pour compléter mon RSA (à 59 ans....), je ne peux m'engager en rien, "au cas où"... et la vie serait tellement plus légère et joyeuse !
  9. delesque
    Le 2011/03/23 à 2011-03-23T12:35:48+00:000000004831201103 | Permalien
    je ne perdrai plus de temps a expliquer aux administrations que la societe doit changer et qu un revenu de base est tout a fait viable et meme plus que ca il nous demontre qu une autre societe est possible sans chantage sans pression idiote dans la creativite et la motivation de chacun pour trouver sa place et developer de nouvelles idees
  10. Le 2011/03/20 à 2011-03-20T20:54:15+00:000000001531201103 | Permalien
    J'ai choisi de continuer les études pour avoir le temps/indépendance de mener des projets qui ont du sens (designer pour un monde meilleur!), et je me suis justement demandé comment poursuivre ça... j'ai quelques pistes (ouvrir un fablab, continuer dans la recherche) mais le principe du revenu universel serait parfait.
  11. Nicolas Guiraudet
    Le 2011/03/14 à 2011-03-14T15:23:55+00:000000005531201103 | Permalien
    Je travaillerai à temps partiel pour avoir plus de temps pour la lecture, le sport, les amis, divers loisirs , les assos et la politique.
  12. Le 2011/03/13 à 2011-03-13T17:39:48+00:000000004831201103 | Permalien
    Comme actuellement, je continuerai à m'investir dans de nombreux projets bénévoles, dans la vie politique de ma commune, dans la création de biens communs (carte sur openstreetmap, articles sur wikipedia, dessins sur openclipart, logiciels libres). Côté professionnel, je continuerai certainement à créer des sites web comme maintenant, mais avec certainement moins de clients et moins de projets en même temps, histoire de diminuer mon temps de travail pour augmenter le temps que j'aimerai passer à m'occuper de mon jardin!
  13. clo
    Le 2011/03/13 à 2011-03-13T11:06:51+00:000000005131201103 | Permalien
    je ne me sentirai plus obligée de faire semblant de chercher un travail pour faire plaisir à l'état .je ferai la même chose que maintenant(je me consacre à l'art à la musique au jardin ...au troc.)sans me sentir coupable
  14. Roddhy
    Le 2011/03/13 à 2011-03-13T09:54:09+00:000000000931201103 | Permalien
    Que faire avec un revenu de vie ? Je m'investirai dans mes créations, peinture, sculpture etc. Je mangerai des légumes frais, j'apprendrai plus, je partagerai plus de temps avec mes proches. Le but étant d'être rémunérer pour son temps où l'on ne travaille pas, alors autant rendre hommage à une telle initiative en apportant ce que l'on peut aux autres, en se développant, en oeuvrant à rendre sa vie plus belle encore...Les possibilités seraient presque infinies, la barrière du manque de moyen se réduisant.
  15. XavierL
    Le 2011/03/12 à 2011-03-12T19:56:18+00:000000001831201103 | Permalien
    Je pourrais peut être ne plus passer pour un "conceptuel" lorsque je commence ma réponse à la question :"qu´est ce que tu fais dans la vie?”par je fais et pas par je suis...Plus globalement on pourrait, commencer à être, et autrement que par défaut. Enfin le fait de voir mourir le mythe de l'individu serait le meilleur cadeau de Vie à nos enfants...
  16. Andrea CARO
    Le 2011/03/12 à 2011-03-12T18:51:56+00:000000005631201103 | Permalien
    Je continuerais à faire ce que je fais déjà dans mon engagement associatif, mais je serais d'avantage heureuse car il y aurait moins des personnes mises en exclusion, de coup, il y aurait moins de souffrance... Peut être que je jouerais de la guitare ou de la sculpture, ou ce romain que j'arrive pas à finir, oui je pourrais diriger ma création d'avantage... Je pourrais trouver le temps aussi pour eco-construire encore plus!!!
  17. Le 2011/03/12 à 2011-03-12T18:20:52+00:000000005231201103 | Permalien
    "Chez les êtres humains, face à la mort, les deux passions les plus fortes ne sont pas la richesse et la puissance, mais le sens (et la connaissance) et l’amour (ou la reconnaissance)." Patrick Viveret Donc commencer par là, dès le début !
    • Le 2012/12/14 à 2012-12-14T13:47:01+00:000000000131201212 | Permalien
      Je partirai sur un bateau pour faire le tour du m... de la méditerranée dans un premier temps :)
  18. Anonyme
    Le 2011/03/11 à 2011-03-11T23:34:58+00:000000005831201103 | Permalien
    Je choisirai de travailler à temps partiel afin d'avoir plus de temps pour faire des activités citoyennes: vie de quartier, associations.
  19. sbody
    Le 2011/03/11 à 2011-03-11T10:54:54+00:000000005431201103 | Permalien
    Avec des "si", on refait le monde, dit-on !...alors je m'investirais plus pleinement encore que je ne le fais aujourd'hui dans des activités tournées vers les nouvelles formes d'apprentissage a l'ère du numerique, avec la certitude de poursuivre le chemin de façon durable...je multiplierais les opportunités de rencontre et d'échange IRL et j'investirais dans le développement et les usages d'outils open-source...Je soutiendrais activement l'instauration du revenu de vie partout dans le monde car c'est la voie pour rééquilibrer ce nouveau monde qui vient et pour que chacun puisse y vivre ...
  20. Anonyme
    Le 2011/03/11 à 2011-03-11T09:08:48+00:000000004831201103 | Permalien
    Je distribuerais mes logiciels en open-source et participerais à l'amélioration d'autres logiciels open-source (ce que je fais déjà, mais en angoissant parce que ça ne me permet pas de "gagner ma vie", et en perdant par ailleurs mon temps à me renseigner sur les façon de monter une entreprise pour vendre des logiciels, ce qui est extrèmement compliqué (aspects légaux et techniques) et repose de plus sur la mise en place de restrictions artificielles et nocives sur la copie de ces logiciels).

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>