Que feriez-vous si …


Que feriez-vous si … vous n’aviez plus à craindre pour votre survie et celle de votre famille ? Que feriez-vous si … vous, comme vos proches et chaque citoyen, pouviez compter sur un revenu suffisant pour garantir votre existence, quoi qu’il arrive, tout au long de votre vie ?

Un récent sondage en Allemagne pointe l’ironie de cette question : parmi les personnes interrogées :
  • 60% disent qu’elles ne changeraient rien à leur mode de vie si elles touchaient le revenu de vie ;
  • 30% travailleraient moins, ou feraient autre chose ; et
  • 10% répondent : « D’abord dormir, ensuite on verra. »
En revanche, 80% se disent persuadées que les autres n’en foutront plus une rame.

Et vous ? Que feriez-vous ?

Dites-le en laissant un commentaire ci-dessous. Débridons nos imaginations, cela pourra nous aider à tous réfléchir et à faire avancer le projet du revenu de vie, merci!


Cet article a été publié dans Sondage. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

41 commentaires

  1. Cailliatte
    Le 2011/10/21 à 2011-10-21T09:05:50+00:000000005031201110 | Permalien
    J'aurais du temps pour les autres ! Je pourrais partager mon savoir, embellir nos vies ! Me consacrer à la nature et vivre !!
  2. LyRoise
    Le 2011/10/19 à 2011-10-19T22:45:25+00:000000002531201110 | Permalien
    Je serais libre de quitter mon compagnon et de continuer la vie que je veux mener avec mes enfants. C'est à dire cultiver leur liberté, répondre à leurs questions, voyager. Je serais libre de créer comme je veux... d'être qui je veux être.
  3. Barack@frit
    Le 2011/10/17 à 2011-10-17T02:28:14+00:000000001431201110 | Permalien
    M'investir à 200% dans l'entrepreunariat social et solidaire. Ce que je compte faire de toute manière d'ici quelques mois quand mon premier emploi comme cadre m'aura permis d'économiser assez pour me lancer. J'ai le luxe de pouvoir choisir ma vie aujourd'hui. Et j'aimerais que ce soit le cas pour tout le monde dans un avenir très proche.
    • Le 2013/10/18 à 2013-10-18T00:16:34+00:000000003431201310 | Permalien
      Moi j'arrêterais de travailler et je me lancerais dans un projet de film. C'est mon rêve.
  4. Le 2011/09/04 à 2011-09-04T20:43:09+00:000000000930201109 | Permalien
    Je peindrais, je composerais, j'écrirais, je prendrais soin des gens que j'aime, de mon potager, de mes bêtes (poules, chèvres, chien, chat), et je donnerais des cours de musique et de français à domicile pour les enfants de ma région. Je participerais le plus possible aux débats publics et aux institutions politiques. Je prendrais soin de ma santé. Je participerais à des corvées entre voisins pour faire des rénovations à leurs bâtiments ou aux biens communs. Etc. Bref, je vivrais enfin normalement.
  5. Rémi
    Le 2011/09/04 à 2011-09-04T19:26:03+00:000000000330201109 | Permalien
    Avec un revenu de vie d'environ 400 euros mensuel, je pense que je changerais de travail illico (au lieu à fabriquer des morceaux d'avions dans une usine, je chercherais à obtenir un rôle positif sur la société). Quitte à me retrouver au SMIC et à ce que ma rémunération dûe au travail chute mais serait compensée (au moins partiellement voire intégralement) par cette allocation universelle. Il est aussi possible que je m'installe dans une petite ville et abandonne la voiture, objet qui en plus d'être extrêmement nocif sur l'environnement grève sérieusement le budget du foyer ("Je travaille pour payer ma voiture, je paye ma voiture pour aller au travail" comme disait l'autre). Plus globalement, ce revenu de vie contribuerait à renverser le rapport de force entre salariés et patronat (Quelle joie de dire "M**** !" à un patron trop excessif !) et inciterait chacun à se poser les bonnes questions quant au sens à donner à sa vie...
  6. Christophe
    Le 2011/08/31 à 2011-08-31T11:00:54+00:000000005431201108 | Permalien
    Je laisserai davantage exprimer ce que Je Suis vraiment
  7. Le 2011/08/10 à 2011-08-10T17:04:01+00:000000000131201108 | Permalien
    Je m'installerais à la campagne pour travailler à distance en télétravail. Je passerais plus de temps à former des gens et je prendrais plus de temps pour faire un travail de qualité.
  8. PETITBON
    Le 2011/08/09 à 2011-08-09T22:30:19+00:000000001931201108 | Permalien
    Si je pouvais avoir un revenu garanti...j'exercerai mon métier pour lequel j'ai été formé pendant 5 ans....pour obtenir 2 CAP....je suis dentellière à la main ....oui ça existe encore....et je n'ai " que " 41 ans....je suis dentellière fonctionnaire....mais exercer un métier d'art dans l'administration c'est....incompatible ...enfin pour moi, dans les conditions dans lesquelles j'exerçais....si j'avais ce revenu garanti je prendrai le temps de faire de belles pièces uniques et je transmettrai mon savoir parce qu'il ne vaut que s'il est partagé...haaaaaaaaaaaaaa....je reprend le travail dans 2 mois....pas du tout dans la même branche...juste pour pouvoir "manger" ....quel gâchis... ce qui m'attriste le plus c'est de penser pouvoir mourrir sans enseigner ce que je sais....oui vraiment ....quel gâchis....
    • Le 2013/09/17 à 2013-09-17T13:55:37+00:000000003730201309 | Permalien
      Personnellement je commencerais par voyager davantage, partir sur un bateau par exemple.
  9. John
    Le 2011/08/04 à 2011-08-04T12:08:26+00:000000002631201108 | Permalien
    Lu sur http://economiedistributive.free.fr/spip.php?article2828 et pour mémoire : constatant « qu’on ne sortira pas les sans-emploi de leur désespoir sans une mutation complète de la politique suivie jusqu’ici », Jean-Baptiste DOUMENG, le" milliardaire rouge", président de la centrale d'achats « INTER-AGRA », écrit dans son article intitulé « selon ma conscience » (Le Monde du 15.11.86) : « Je pense qu’il faut établir le plus tôt possible une indemnité de base qui serait payée à chacun à partir de dix-huit ans jusqu’au moment où l’interessé aurait trouvé un travail rémunéré qui, de toute façon, serait alors payé au moins au salaire minimum garanti. Cette indemnité à laquelle chacun aurait droit, même si plusieurs enfants de la même famille en bénéficient, devrait atteindre au moins 3 000 F mensuels nets par personne ne possédant pas ce revenu minimum, les intéressés bénéficiant également de la Sécurité Sociale pour les risques maladie gratuitement, mais non des indemnités journalières de longue maladie. Enfin, en ce qui concerne les femmes restant au foyer, dans la mesure où le salaire du conjoint, s’il s’agit d’un couple vivant en commun, est au niveau de cette somme, celles-ci pourraient également se voir attribuer une même indemnité de 2 000 F par mois. Dans ces conditions, on peut imaginer que personne n’est obligé de travailler, cette rémunération suffit, étant donné que tout travail de recherche, culture ou bricolage serait totalement admis pour ceux qui ne pourraient ou qui ne voudraient pas s’inscrire dans un travail officiel considéré comme tel. Par contre, il est certain que la majorité des Français et des Françaises continueraient à travailler pour gagner plus, et les demandes d’emploi, dans ces conditions, deviendraient plus faciles, surtout si les entreprises pouvaient mieux développer leurs activités.
  10. Le 2011/08/02 à 2011-08-02T21:55:11+00:000000001131201108 | Permalien
    Voir ce superbe interview d'André Gorz au printemps 1998 (9 ans avant sa disparition): http://www.lesperipheriques.org/article.php3?id_article=349
  11. Chris
    Le 2011/07/26 à 2011-07-26T15:15:00+00:000000000031201107 | Permalien
    Juste un petit mot: Le revenu de vie" est une idée de Jacques DUBOIN qui a crée l'économie distributive il y a plus de 75 ans et dont on peut trouver la description là: http://economiedistributive.free.fr On peut aussi lire tout les mois le journal "La grande relève" dirigé par Marie-Louise DUBOIN, la fille de Jacques. "L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. L'utopie d'hier peut devenir la réalité" Théodore Monod
  12. RAYMOND
    Le 2011/07/25 à 2011-07-25T18:17:59+00:000000005931201107 | Permalien
    Je passerai plus de temps à apprendre, à faire de la poterie, du jardinage écologique, mes recherches sur mes ancêtres. J'aimerai encadrer des jeunes pour ces mêmes recherches pour les aider à retrouver leur dignité, le sens des responsabilités, la capacité de réveiller et d'utiliser leurs aptitudes enfouies.
  13. Isabelle
    Le 2011/07/20 à 2011-07-20T09:11:00+00:000000000031201107 | Permalien
    Le "travail" qui signifie "torture" et a été inventé pour donner de notre précieuse énergie aux industriels qui exploitent la terre à tout va n'existerait enfin plus donc les gens seraient obligés de se demander ce qu'ils se réjouissent de faire, ils pourront passer plus de temps à ETRE, entendre leur petite voix intérieure, consacrer plus de temps à aider ceux qui en ont besoin, être plus créatifs, exercer une activité qui sert l'ensemble, l'humanité : ce qui serait merveilleux c'est que tout être humain sur terre reçoive ce revenu universel de base et un terrain à cultiver bio pour être autonome, bâtir sa maison passive, ainsi il pourra s'occuper de ses besoins essentiels comme développer les 90 pour cent du cerveau qu'il nous reste à conquérir pour devenir réellement Qui Nous Sommes ! Chemin faisant, il existe déjà un procédé qui permet de consommer moins, vivre simplement et échanger sans argent : LE SEL, système d'échanges de services locaux, le JEU, la banque du temps, etc, ça commence par là + choisir les producteurs locaux et services éthiques. Ceci étant, rêvons grand, tout est possible, ensemble générons ce revenu universel de base pour toute l'humanité, OUI CAN DO IT :-) !!!
    • Le 2013/11/14 à 2013-11-14T15:11:36+00:000000003630201311 | Permalien
      Personnellement je ferai le tour du monde en bateau... Ma femme n'aime pas ça... Bon je ne changerais rien :)
  14. Charles
    Le 2011/07/19 à 2011-07-19T20:50:21+00:000000002131201107 | Permalien
    Je gagnerais plus d'argent que maintenant parce que je ne serais pas obligé d'accepter les chantages de mes clients!!! Je pourrais changer d'activité quand j'en ai envie, en prenant le temps qu'il faut, sans gaspiller mon énergie. Je pourrais participer à un nombre incalculable de chantiers d'autoconstruction de maisons en paille! Je pourrais .me retirer dans la montagne pour méditer sans me fixer de limite de temps! Je pourrais être mon propre fonctionnaire en faisant le travail utile que je veux, quand je veux, si je veux! Comme par exemple créer la nouvelle démocratie (fr.rdwiki.org). ...
  15. Le 2011/06/16 à 2011-06-16T02:52:45+00:000000004530201106 | Permalien
    Si j'avais un revenue garanti, je pense que je mettrai en pause mes études, que j'irais visiter quelques pays qui m'intéressent, avant de me poser et de tenter l'auto formation avec l'espoir de pouvoir créer quelques logiciels libres utiles, et si possible monter ma propre entreprise. Enfin j'espère pouvoir avec cette argent m'acheter une voiture pour avoir une autonomie totale, et peut-être m'engager politiquement.
  16. Le 2011/06/06 à 2011-06-06T03:24:44+00:000000004430201106 | Permalien
    Je continuerait ce que je fais, gérer ma boite. Il arrive un moment où on construit des choses qui ne peuvent reposer sur une petite contribution. En revanche, c'est très clairement un avantage dans le lancement d'une entreprise. Ce que je pense que les autres feront ? Je ne fais pas partie des 80% qui pensent que les autres arrêteront de bosser. Je me dis que parmi les 30% qui "travailleraient moins ou feraient autre chose", (pourcentage sous estimé je pense, car il y aussi deux qui d'ici quelques années auront envie de faire autre chose) un certain nombre se lanceront dans ce qui les passionne. Je pense que cela relancera certains secteurs comme l'artisanat. Cela développera aussi probablement l'économie sociale et solidaire. Avec pour conséquence une sorte d'économie à deux vitesses dont une partie vivrait sous perfusion de ce revenu de vie et l'autre s'en détacherai pour décoller. On aura donc probablement, en moyenne, plus de perte dans le rendement des petites entreprises. Mais aussi, on verra probablement beaucoup plus d'innovation qu'aujourd'hui, ce qui a impact très positif sur une économie à moyen terme.
  17. Gioux
    Le 2011/05/31 à 2011-05-31T23:00:25+00:000000002531201105 | Permalien
    Je pourrais (enfin) me concentrer sur diverses activités... professionnelles avant tout, puisque je n'aurais plus besoin de perdre mon temps aux assedic... Purée ! LE RÊVE !!!

Répondre à Thibaut

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>