Projection-débat autour du film “Le revenu de base”

Amis parisiens,

Dans le cadre du Forum Social Mondial 2012, une projection du film “Le revenu de base“ est organisée le 8 février prochain au Studio des Ursulines, à 19h. La projection sera suivie de l’intervention de Marc de Basquiat et d’un échange débat autour du sujet.

Programme de la soirée :

- 19h00 : Accueil
- 19h30 : introduction sur le Revenu universel
- 20h-21h00 : Projection du film
- 21h00-22h : Intervention de Marc de Basquiat et débat
- 22h-23h : Echange et pique-nique

Le revenu de base, est un film helvético-allemand réalisé par Daniel Häni et Enno Schmidt dans lequel ces derniers envisagent l’instauration d’un revenu de vie par augmentation des taxes sur la consommation et y présentent le revenu de base comme une “impulsion culturelle“. L’idée est portée par l’initiative grundeinkommen en Allemagne.

Marc de Basquiat est l’auteur d’une thèse de doctorat sur l’allocation universelle. Achevée en janvier 2012, cette thèse constitue la proposition la plus aboutie de financement d’un revenu de vie en France. Ses travaux sont disponibles sur le site allocationuniverselle.com .

Informations pratiques

Au plaisir de vous y rencontrer !

Les organisateurs : Olivier Maurel, Celina Whitaker, Etienne Hayem, Ségolène Charaudau et Stanislas Jourdan


( ! ) Warning: strpos() expects parameter 1 to be string, array given in /var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/sitepress.class.php on line 2218
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0003324260{main}( )../index.php:0
20.0007327660require( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-blog-header.php' )../index.php:17
31.347927899936require_once( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:16
41.446627990300include( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/themes/thematic/single.php' )../template-loader.php:43
51.707528081648thematic_singlepost( )../single.php:18
61.707528081736do_action( )../content-extensions.php:61
71.707528082896call_user_func_array ( )../plugin.php:405
81.707528082924thematic_single_post( )../plugin.php:0
91.769228081856thematic_postfooter( )../content-extensions.php:290
101.804128083336get_the_tag_list( )../content-extensions.php:551
111.804128083540get_the_term_list( )../category-template.php:1015
121.848428085140apply_filters( )../category-template.php:1127
131.848528086244call_user_func_array ( )../plugin.php:170
141.848528086272SitePress->the_category_name_filter( )../plugin.php:0
151.848528086656strpos ( )../sitepress.class.php:2218

( ! ) Warning: strpos() expects parameter 1 to be string, array given in /var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/sitepress.class.php on line 2219
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0003324260{main}( )../index.php:0
20.0007327660require( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-blog-header.php' )../index.php:17
31.347927899936require_once( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:16
41.446627990300include( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/themes/thematic/single.php' )../template-loader.php:43
51.707528081648thematic_singlepost( )../single.php:18
61.707528081736do_action( )../content-extensions.php:61
71.707528082896call_user_func_array ( )../plugin.php:405
81.707528082924thematic_single_post( )../plugin.php:0
91.769228081856thematic_postfooter( )../content-extensions.php:290
101.804128083336get_the_tag_list( )../content-extensions.php:551
111.804128083540get_the_term_list( )../category-template.php:1015
121.848428085140apply_filters( )../category-template.php:1127
131.848528086244call_user_func_array ( )../plugin.php:170
141.848528086272SitePress->the_category_name_filter( )../plugin.php:0
151.848628086656strpos ( )../sitepress.class.php:2219

( ! ) Warning: preg_match_all() expects parameter 2 to be string, array given in /var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/sitepress.class.php on line 2220
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0003324260{main}( )../index.php:0
20.0007327660require( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-blog-header.php' )../index.php:17
31.347927899936require_once( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:16
41.446627990300include( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/themes/thematic/single.php' )../template-loader.php:43
51.707528081648thematic_singlepost( )../single.php:18
61.707528081736do_action( )../content-extensions.php:61
71.707528082896call_user_func_array ( )../plugin.php:405
81.707528082924thematic_single_post( )../plugin.php:0
91.769228081856thematic_postfooter( )../content-extensions.php:290
101.804128083336get_the_tag_list( )../content-extensions.php:551
111.804128083540get_the_term_list( )../category-template.php:1015
121.848428085140apply_filters( )../category-template.php:1127
131.848528086244call_user_func_array ( )../plugin.php:170
141.848528086272SitePress->the_category_name_filter( )../plugin.php:0
151.848728086724preg_match_all ( )../sitepress.class.php:2220

( ! ) Warning: strip_tags() expects parameter 1 to be string, array given in /var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/sitepress.class.php on line 2229
Call Stack
#TimeMemoryFunctionLocation
10.0003324260{main}( )../index.php:0
20.0007327660require( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-blog-header.php' )../index.php:17
31.347927899936require_once( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-includes/template-loader.php' )../wp-blog-header.php:16
41.446627990300include( '/var/alternc/html/b/barbara/wordpress/wp-content/themes/thematic/single.php' )../template-loader.php:43
51.707528081648thematic_singlepost( )../single.php:18
61.707528081736do_action( )../content-extensions.php:61
71.707528082896call_user_func_array ( )../plugin.php:405
81.707528082924thematic_single_post( )../plugin.php:0
91.769228081856thematic_postfooter( )../content-extensions.php:290
101.804128083336get_the_tag_list( )../content-extensions.php:551
111.804128083540get_the_term_list( )../category-template.php:1015
121.848428085140apply_filters( )../category-template.php:1127
131.848528086244call_user_func_array ( )../plugin.php:170
141.848528086272SitePress->the_category_name_filter( )../plugin.php:0
151.848828086672strip_tags ( )../sitepress.class.php:2229
Cet article a été publié dans Uncategorized avec les mots-clefs : . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

3 commentaires

  1. Stanislas Jourdan
    Le 2012/02/06 à 2012-02-06T22:22:47+00:000000004729201202 | Permalien
    @Simon Très bonnes interrogations ! Je pense que vous devriez vous intéresser à l'approche monétaire du revenu de vie (le "dividende universel") qui répond à plusieurs de vos points ;-)
  2. Astérix
    Le 2012/02/03 à 2012-02-03T20:00:32+00:000000003229201202 | Permalien
    Je vote oui pour un revenu de base qui n'oblige plus l'être humain à être au service de l'économie. Nous avons mieux à faire que d'être pris en otage par l'argent. Être certain que chaque habitant sera en mesure de faire face à son indépendance, sa liberté en quelque sorte, me plaît infiniment quelque soit les calculs des économistes et des politiciens pour y arriver. Je regrette simplement qu'ils ne s'engagent pas sur la disparition des ventes d'armes, de drogues, d'êtres humains, alors je veux être certaine que le revenu de base sera accordé à tous les habitants de la planète. C'est la seule façon d'être équitable.
  3. Simon
    Le 2012/02/03 à 2012-02-03T17:23:55+00:000000005529201202 | Permalien
    L’invite à regarder un film sur « le revenu de vie » a circulé par mail avec des commentaires flatteurs ( http://www.viddler.com/explore/tree2share/videos/23). Etonnant cet enthousiasme sans réserve pour ce film. L’argumentation est complexe et il faut le décortiquer pour se faire un point de vue. Une bonne part des affirmations est discutable et il faudrait les reprendre point par point.. Mais surtout c’est son orientation politique qui est critiquable. Il se peut que j’ai mal compris certaines démonstrations et je peux me tromper. Si c’est le cas j’espère avoir des éclaircissements. 1. Il s’agirait de remplacer les impôts et les prélèvements sociaux par une TVA sur la consommation , d’un montant total équivalent ; son taux serait de 50% et son produit servirait à verser à tou(te)s, dès la naissance, un revenu de vie sans aucune condition. Seule la partie dépensée est imposée ; l’épargne, les bénéfices et les rentes ne le sont pas ; ils le sont seulement s’ils sont consommés mais pas quand ils sont utilisés à payer des salaires (il semble même que c’est aussi le cas pour les achats d’investissement) ou placés . Pas mal pour un employeur ! Des phrases comme « La TVA est l’impôt de l’économie de marché » et « La démocratie se réaliserait à la caisse. A la caisse tous les citoyens sont égaux » montrent ce que sont les orientations qui sous-tendent le propos du film. 2. Les argumentations en faveur d’ « un revenu de base pour faire ce qu’on veut » ignorent l’impératif de la cohérence économique. Qu’est-ce qui va mettre en correspondance ce que chacun a envie de faire, donc ce qui est produit, et la satisfaction des besoins, la demande des consommateurs ? Dans le film c’est le marché : est-ce là la régulation que nous voulons ? Qu’est ce qui assure la correspondance entre les financements nécessaires pour payer le revenu de base et les ressources financières dégagées par la TVA ? Si beaucoup de gens veulent profiter de leur revenu de vie pour faire du bénévolat ou jouer à la pétanque, il n’y aura plus de ressources suffisantes (la consommation d’un bénévole ne finance que la moitié de son allocation). Qu’est-ce qui garantit qu’il y aura assez de salariés payant une TVA supérieure à son revenu de vie ? Qu’est-ce qui se passe sinon ? Diminution du revenu de vie pour pousser les gens à faire une travail salarié ? Ce serait paradoxal. 3. La question de la nature du travail est contournée : « Le travail rend malade car le temps est de plus en plus compté » « le travail n’a pas de sens »: ça n’est pas le problème du travail mais de l’exploitation du travail, du travail subordonné de par la loi. On peut le concevoir différemment, le partager et réduire sa durée, changer les rapports sociaux et les modes de gestion des entreprises… « Le marché du travail ne pourra plus assurer l’intégration de toute la population » : pourquoi ? « Le travail a dépassé son pic », « les effectifs diminuent » : faux, l’emploi salarié continue à croître. « Le travail de production est en train de disparaître » : en Chine ? délocalisé oui, volatilisé non. « Le but de l’économie c’est de satisfaire les besoins, pas de créer du travail ». L’économie ne s’occuperait pas de l’emploi ? des moyens pour produire ? de la mise en concordance de la production et de la consommation ? Le travail peut changer si la société change. Mais dans ce film où le cadre indépassable c’est le capitalisme libéral, pas question de ça. Pour ce système changer la répartition des revenus est acceptable, surtout si on ne touche pas aux profits, mais le travail doit rester subordonné à l’employeur donc forcément compté. Pour que ça marche il faut cependant des salariés, dont la seule perspective est de continuer à faire un travail dominé, aliéné, dépourvu de sens en échange du revenu de vie. 4. Toutes les prestations sociales disparaissent. Elles sont supposées, avec l’impôt, correspondre au produit de la TVA qui va être distribué comme revenu de base. Qu’en est-il des allocations exceptionnelles, genre assurance maladie ou accidents (1er budget de la sécu). Devra t-on faire face aux accidents, opérations, maladies… avec son revenu de base ? Ou prendre une assurance privée ? Que devient le financement des retraites si la caisse vieillesse est remplacée par la TVA et distribuée en revenu de base ? Pareil pour l’impôt : le film dit que pour les salariés de l’Etat ça ne change rien (il suffit de considérer qu’une partie de leur salaire est le revenu de vie). Mais les impôts sont utilisés aussi à des dépenses d’équipement (une école…) Si, une fois transformés en TVA ils sont distribués en revenu de base (y compris aux élèves), comment seront financées ces dépenses ? Ces propositions balaient tout ce qui est fonds communs, notamment les fonds pour la solidarité. L’approche est ultra-individualiste, le collectif est balayé par la formule « le communisme étouffe la personne » ; l’Etat ne doit être qu’un intermédiaire qui reçoit l’argent d’une main et le donne de l’autre aux individus. Enfin beaucoup d’affirmations sont sujettes à caution ou fausses. Exemples: - On nous dit que grâce au revenu de vie, notre pouvoir de négociation du salaire serait accru. C’est vrai dans un des exemples donnés : une famille, dont le mari (bien sûr) travaille avec une femme au foyer (bien sûr) et 2 enfants, toucherait 3 revenus de vie (enfant=1/2 part) soit 7500 + le salaire 5000 = 12500 . Dans l’autre exemple, un célibataire, c’est moins sûr : 2500 + 5000 = 7500. Il semble donc préférable de s’entourer de non salariés. - Avec la TVA un produit incorporant beaucoup de main d’oeuvre serait imposé au même taux que celui contenant beaucoup d’heures de machines, au lieu que seul le travail supporte charges et impôts ; ainsi nous dit-on, on impose le travail de la machine : sur quelle assiette ? Le prix d’achat ? un taux horaire, comme un salaire de machine ? La machine soulagerait le salarié de la fiscalité ? Il faut qu’on m’explique. La machine ne paie pas d’impôt puisque c’est le consommateur qui paie la TVA en achetant le produit au prix du marché, qu’il soit fait avec des salariés ou des machines. - Avec le revenu de vie chacun pourra faire ce qu’il veut, réaliser son projet. Et s’il faut un peu de sous pour le projet, on va à la banque ?

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>